Quelques Tendances Essentielles en Cybersécurité Qui Domineront en 2024

2023 a été une année marquante pour l’intelligence artificielle (IA) en cybersécurité, avec de nouvelles applications, innovations et une adoption croissante. Toutefois, cette avancée technologique présente un double tranchant. D’un côté, elle renforce la sécurité des organisations, mais de l’autre, elle augmente les risques liés aux menaces cybernétiques. En 2023, nous avons assisté à l’émergence d’attaques alimentées par l’IA, plus sophistiquées que jamais. L’une de ces menaces est l’utilisation de deepfakes, des outils basés sur l’IA capables de créer des simulations hyper-réalistes de personnes, mettant en péril la sécurité numérique et la confiance du public.

💻📹Les deepfakes peuvent être utilisés pour manipuler les destinataires et les amener à divulguer des informations confidentielles ou à prendre des mesures préjudiciables. De plus, les hackers peuvent exploiter l’IA pour élaborer des e-mails de phishing personnalisés à grande échelle, renforçant la crédibilité de leurs attaques. Toutefois, l’IA peut également aider les organisations à détecter et à prévenir les menaces en temps réel, à analyser d’énormes volumes de données pour anticiper les menaces futures et à renforcer leur posture de sécurité.

😔🧩La pénurie de compétences en cybersécurité persiste en 2024, ce qui crée des défis pour les entreprises. Pour y remédier, elles peuvent recourir à l’IA pour former des systèmes de défense contre les cyberattaques sophistiquées. Cependant, l’humain reste irremplaçable, ce qui incite les organisations à augmenter les investissements dans la formation et à mettre en place des programmes de développement des compétences de leurs équipes.

👥📊🤝 Les conseils d’administration sont de plus en plus impliqués dans la cybersécurité, en raison de l’augmentation des menaces et de la nécessité de garantir la conformité réglementaire. Selon les études, d’ici 2026, 70 % des conseils d’administration compteront au moins un membre ayant une expertise en cybersécurité. Les entreprises créent des comités dédiés à la cybersécurité, sollicitent des rapports réguliers des responsables de la sécurité de l’information (CISO) et font appel à des conseillers externes pour renforcer leur posture de sécurité.

🗳️ L’année 2024 est une année d’élections pour plusieurs pays, ce qui entraînera probablement une recrudescence des cybercrimes liés aux élections. Les attaques pourraient viser les technologies électorales, utiliser l’IA pour créer de fausses informations, pratiquer le hacktivisme, le spear-phishing et d’autres crimes cybernétiques à motivation politique. Les réseaux sociaux seront probablement utilisés comme cible principale pour la diffusion de fausses informations à grande échelle. Les organisations devront renforcer leur résilience cybernétique et promouvoir la littératie médiatique pour sensibiliser les citoyens à l’identification et à la lutte contre la désinformation.

🌐🔓🔍 Enfin, les vulnérabilités « zero-day » continueront à représenter une menace en 2024. Ces attaques, bien que moins fréquentes, restent dangereuses. Les organisations doivent rester vigilantes face à ces vulnérabilités, notamment en ce qui concerne les attaques nationales et les groupes de cybercriminels. La rapidité d’adoption des nouvelles technologies, comme les objets connectés (IoT) et le cloud computing, étend la surface d’attaque, offrant ainsi de nouvelles opportunités aux hackers. La difficulté de mise à jour des logiciels contribue également à cette menace. Les entreprises doivent donc adopter l’IA pour la prévention et la détection des menaces, tout en maintenant des pratiques de sécurité de base, telles que le renforcement de la sécurité des mots de passe et l’optimisation de la sécurité réseau.

En somme, les tendances en cybersécurité de 2024 mettent en lumière l’importance de l’IA pour lutter contre les menaces émergentes, tout en soulignant la nécessité de renforcer les compétences en cybersécurité, d’impliquer les conseils d’administration et de rester vigilants face aux vulnérabilités « zero-day ». La sécurité numérique reste une priorité absolue pour toutes les organisations.

Lucien Mansaré

Entrepreneur-Coach

CEO ActionPrenariat